Kurt Roth-Fauchère

points de départ pour des méditations silencieuses

Après une très brève introduction – un contexte – la méditation commence avec un petit gong. Je conduis ensuite au point de départ, avec de brèves indications, peut-être une petite histoire. Un grand gong indique que nous sommes arrivés. A partir de là, c’est le silence. Lorsque le gong s’arrête, ton chemin commence, ta propre méditation.

17 septembre 2022 – le phare
Profondément ancré à la transition entre les mondes, avec parfois une vision large et calme, parfois dans la tempête destructrice, le phare se tient, je me tiens aussi. Dans le silence profond, l’être véritable, mon essence, bien protégé même dans la plus grande tempête, donne des signes et une orientation pour les autres… et pour moi.
expliquer plus

Si ça t’inspire et que tu souhaites participer à un groupe – par Zoom ou par écrit – envoie-moi une petite note.

outils

le chemin parcouru

Chaque méditation me fait avancer d’un pas sur le chemin spirituel. Parfois, c’est imperceptible, et j’ai l’impression de stagner, même voire de régresser. Parfois, je tombe à nouveau sur un vieux thème, et je reconnais ma compréhension désormais plus profonde. Parfois, une porte s’ouvre sur une nouvelle pièce, peut-être même une fenêtre sur un nouveau paysage.

3 septembre 2022 – la petite voix
Dans le silence intérieur, nous pouvons percevoir quelque chose au-delà de notre ordinaire, peut-être une petite voix (ma conscience ?), peut-être autre chose. En tout cas, quelque chose d’une autre qualité, quelque chose de mon véritable noyau.
20 août 2022 – à l’origine
Au début du nouveau cycle, nous revenons au premier et plus important exercice de toute méditation : trouver le vrai silence de mon être… et le supporter.
cycle I
%d bloggers like this: